PrEP


PrEP

De nouvelles stratégies sont actuellement à l’étude pour la prévention du VIH. L’une d’entre elles, la « prophylaxie pré-exposition » ou PrEP, consiste à donner une association d’antirétroviraux à des personnes non-infectées et exposées au VIH, avec l’objectif de diminuer le risque d’infection. La crème solaire est un autre exemple de PrEP : on utilise des crèmes et des lotions solaires sur notre peau pour prévenir les coups de soleil si nous savons que nous allons être exposés longtemps au soleil1.

Pour prévenir le VIH, il y a 2 types de PrEP :

  • La PREP continue, c’est la prise tous les jours d’antirétroviraux par des séronégatifs pour réduire le risque d’acquisition du VIH
  • La PREP intermittente ou selon l’activité sexuelle : on encadre des activités sexuelles à risques par la prise d’antirétroviraux. L’essai IPERGAY a actuellement lieu en France et au Québec pour valider cette PrEP à la demande.

 

La PrEP comment ça marche?

On utilise les mêmes antirétroviraux que pour traiter l’infection par le VIH, comme le Truvada. Truvada est une pilule qui combine deux médicaments anti-VIH (ténofovir et l’emtricitabine) et elle est couramment utilisée pour le traitement du VIH. Une fois pris comme PrEP, le Truvada peut bloquer la multiplication du VIH qui est entré dans l’organisme et ainsi empêcher le VIH de d’infecter tout le corps2. Le Truvada en PrEP est approuvé au Canada depuis février 2016 et il est disponible au Québec depuis plusieurs années.

La PrEP ça marche bien si on la prend bien

Toutes les études montrent que plus la personne est assidue à son traitement, plus grande est l’efficacité de la PrEP pour prévenir d’une contamination par le VIH.

Dans les essais anglais Proud et franco-canadien Ipergay, la réduction du risque de contracter le VIH observée était de 86 %. Ce résultat prend aussi en compte les personnes qui ne prenaient pas ou pas correctement leurs comprimés. Il est donc normal de voir des contaminations se produire et faire baisser le niveau global de réduction du risque. Les essais montrent que quand le médicament est bien pris selon le schéma indiqué, le risque de contamination par le VIH est très faible, et l’efficacité de la PrEP est très possiblement supérieure à l’efficacité du préservatif (autour de 70% pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes).

Dans l’essai Ipergay par exemple, les seules personnes contaminées à ce jour sous Truvada, ont été des personnes qui ne prenaient pas la PrEP. A la clinique Kayser, à San Francisco, fin 2015, parmi les 657 personnes sous PREP aucune n’avait contracté le VIH. On estime que si la PREP est prise correctement, selon le schéma indiqué, elle permettrait d’éviter une contamination entre 96 et 99% des cas.

 

La PrEP pour qui?

  • Les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes et les personnes transgenres qui ont des relations sexuelles avec des hommes et qui ont au moins un des critères suivants:
    • Rapports sexuels anaux sans condom avec au moins 2 partenaires sexuels différents dans les 6 derniers mois
    • Épisodes d’Infections sexuellement transmises dans la dernière année
    • Plusieurs recours au traitement post-exposition dans la dernière année
    • Usage de drogues lors des rapports sexuels
  • Mais aussi, au cas par cas pour:
    • les travailleur-se-s du sexe
    • les usagers de drogues par voie intraveineuse
    • les personnes ayant des partenaires sexuels multiples
    • etc.

 

Et pour les couples sérodifferents (un est porteur du VIH, l’autre non)

La PrEP n’est pas recommandée pour le-la partenaire séronégative, sauf exception. On estime que le traitement du-de la partenaire vivant avec le VIH est suffisant pour empêcher une transmission. Attention, pour cela le traitement doit être pris correctement et la charge virale doit être indétectable depuis plusieurs mois/années. Cette stratégie qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années est appelée le TasP (Treatment as Prevention = traitement comme outil de prévention).

Pour certaines personnes à risque élevé d’infection par le VIH, la PrEP pourrait représenter une méthode bien utile de prévention supplémentaire, mais ce ne sera pas le cas pour tout le monde. La PrEP n’est pas non plus destinée à être utilisée seule, mais plutôt en combinaison avec d’autres méthodes comme les condoms, le dépistage du VIH (….).Quand elle est bien utilisée tous les jours, la PrEP a démontré son efficacité pour celles et ceux qui ont un risque réel au VIH comme les gays et les hétérosexuels dont le partenaire est porteur du VIH et non encore traité. On évalue également son utilité pour réduire le risque du VIH chez les usagers de drogues mais on ne connait pas encore les résultats.

 

Que faire si j’oublie une dose de Truvada comme PrEP?3

Manquer une dose de Truvada de temps en temps quand on prend la PrEP tous les jours n’aura vraisemblablement pas d’impact. Mais si vous manquez des doses fréquemment, il peut être utile de parler avec votre médecin qui peut discuter des stratégies pour aider à la prise du comprimé.4

 

La PrEP pour combien de temps

La PrEP est indiquée pour les périodes dans la vie ou on a des prises de risque réelles pour le VIH. Ce peuvent être des périodes courtes longues plus ou moins répétées selon la personne. Ainsi, la PrEP ce n’est pas pour toute la vie. En outre, des changements de vie peuvent se produire, et certaines personnes changer d’avis. Dans ce cas, votre médecin peut vous aider à rediscuter votre décision de prendre la PrEP

 

Quels sont les effets secondaires de la PrEP

Les effets secondaires sont peu fréquents. Ils ressemblent le plus souvent à des crampes à l’estomac ou des envies de vomir. Prendre le Truvada avec de la nourriture ou avant de se coucher pourrait réduire ces effets. Il est important de parler de vos éventuels effets secondaires avec votre médecin car il peut les réduire et même les faire disparaitre. Ce que l’on ne connait pas encore, ce sont les effets à long terme, en particulier sur les reins et sur la fragilité des os, d’où l’importance d’être suivi régulièrement par votre médecin.

 

Quelle est la différence entre la prophylaxie préexposition (PrEP) et la prophylaxie post-exposition (PPE)?

Il ne faut pas confondre la PrEP avec le traitement d’urgence dit prophylaxie post-exposition (PPE) qui dure un mois et qui doit être pris au plus tard dans les 72h après un risque. Le PPE est un peu comme la « pilule du lendemain » contre le VIH.

En résumé, la PREp ca marche si on la prend et ça marche encore mieux si on la combine avec des dépistages fréquents pour le VIH et les maladies sexuellement transmises et si on utilise autant que possible le condom!

Si vous pensez être un bon candidat pour la PrEP, ne le faites pas tout seul mais parlez en a votre médecin, il saura vous guider.

Remerciements: merci au site internet de AIDES



1 Sunscreen is one example of PrEP. We rub lotions or crèmes onto our skin to prevent sunburn if we know that we are going to be out in strong sunlight for a long time.

2 Truvada is a combination pill of two HIV medications (tenofovir and emtricitabine) commonly used for HIV treatment. When taken as PrEP, Truvada can block HIV replication from occurring and prevent HIV from establishing infection in the body

3 What happens if you miss a dose of Truvada as PrEP?

4 Missing one dose of PrEP in someone taking it consistently probably would have no impact. If you miss doses frequently, it can be helpful to talk with your clinician who can discuss strategies to help with pill taking. Also, life changes happen, and some people change their mind about taking PrEP. In these cases, your clinician can help work through decisions about whether to continue taking PrEP.